Ils persévéraient tous en la doctrine des Apôtres,

et en la communion et la fraction du pain, et dans les prières.

 

 

ACTES-42.NET

 

 

31 octobre 2015

https://i.ytimg.com/vi/oTS6Jaza9MA/maxresdefault.jpg

 

 

 

Recevez par courriel chaque semaine une méditation biblique

 

Image de fond écran

 

 

·        

 

LETTRE À L’ÉGLISE DE

PHILADELPHIE

 

Écris à l'ange de l'Église de Philadelphie: Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n'ouvrira:.  Je connais tes oeuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n'as pas renié mon nom, j'ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer.  Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent juifs et ne le sont pas, mais qui mentent; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t’ai aimé.  Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l'heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre.  Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne.  Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus; j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.  Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises!

 

Apocalypse 3.7-13

 

 

Histoire de Philadelphie

 

Philadelphie a été fondé en 150 avant Jésus-Christ par Attalus qui aimait et respectait tellement son frère qu’il a nommé la ville « Philadelphos » ce qui signifie « amour fraternel ».  En 17 de notre ère, la  ville fut détruite par un tremblement de terre.  Pendant plusieurs années, la ville a été éprouvée par plusieurs autres séismes.  Cela nous permet de comprendre le sens de la promesse du Seigneur lorsqu’il promet à l’église de Philadelphie que celui qui vaincra sera une colonne dans le temple de Dieu.  La colonne représentant la stabilité et la sécurité.  Lorsque Jean écrivit cette lettre, les croyants de Philadelphie étaient encore marqués par des secousses sismiques.  Ils étaient toujours dans l’attente possible d’un drame.

 

L’empereur romain César Tibère fit reconstruire la ville et la nomma Nouvelle-Césarée.  Plus tard, elle reçu le nom de Flavia et maintenant elle porterait le nom de Ala-Sheher.  Le Seigneur, par la plume de Jean, leur donne une nouvelle identité qui ne sera plus changée, un nom éternel, le nom de son Dieu.

 

La région de Philadelphie était propice à la vigne, de par ce fait la population locale vénérait Dionysos, le dieu du vin.  La vie des chrétiens était confrontée à la même adversité que les autres villes nommées par le Seigneur.  Leur condition de vie n’était ni meilleure ni pire que les autres.

 

Présentation du Seigneur

 

 

Quel encouragement pour une petite église locale que de voir son Seigneur se présenter à elle comme étant le Saint et le Véritable, celui qui a les clefs de David.  Il est saint, mis à part de tout homme parce qu’il n’a jamais péché, se gardant pur dans la présence du Père.  Dans le grec le mot saint se traduit par pur, moralement irréprochable, consacré et par saint.

 

 

La sainteté du Seigneur reconnu dans le Nouveau Testament et les Psaumes.

 

 

  • Les esprits impurs ont reconnu que Jésus est le Saint de Dieu. (Marc 1:24)
  • Les disciples ont reconnu également Jésus comme étant le Christ, le Saint de Dieu (Jean 6:68-69).
  • L’ange qui apparu à Marie a dit que le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu (Luc 1:35).
  • L’Éternel ne permettra pas que son saint voie la corruption en Hadès (version Darby Psaumes 16:10).

 

 

Jésus le Véritable est reconnu dans le Nouveau Testament.

 

 

  • Les pharisiens et les hérodiens reconnaissent que Jésus est Véritable (Matthieu 22:15-16).            
  • Cette Lumière était la véritable, qui éclaire tout homme venant au monde (Jean 1:9).
  • Jésus lui dit: je suis le chemin, et la vérité, et la vie (Jean 14:6)
  • Nous sommes dans le Véritable par Jésus-Christ(1 Jean 5:20).
  • A son retour sur le cheval blanc, Christ sera nommé Fidèle et Véritable (Apocalypse 19:11).

 

 

La clef de David

 

 

Tout bon chef de famille ou responsable d’entreprise a une clé pour chaque porte de sa maison ou un passe partout pour ouvrir toutes les portes de son entreprise.  C’est ici la même chose avec le Seigneur.  La clé de David démontre qu’il est l’autorité suprême tant pour Israël que pour l’Église.  Il a le pouvoir d’ouvrir ou de fermer toute porte.

 

A l’époque de Jésus les clés pouvaient être petites comme celles que nous connaissons aujourd’hui ou même énormes comme celle dont il est fait mention dans Ésaïe 22.22, une clé qui était portée sur l’épaule. Les grosses clés servaient de levier pour permettre au verrou d’ouvrir de grandes portes.  Celle que porte que le Seigneur à dû ouvrir pour nous était gigantesque, ce qui nécessitait une énorme clé.   Nous pouvons voir ici l’image de Christ portant sa croix pour nous, il portait la clé qui nous a ouvert le chemin au trône de la grâce.  Il nous a ouvert la porte du ciel.

 

L’Église de Philadelphie

 

 

Combien il nous est précieux pour nous chrétien de savoir que nous sommes connus du Sauveur, de savoir qu’il connaît même nos actions.  Ici, le Seigneur affirme à l’église de Philadelphie « Je connais tes œuvres » et contrairement aux autres assemblées, il ne trouve rien à reprocher. 

 

Philadelphie est selon le Seigneur une église avec peu de puissance.  Certains pourraient croire que c’est une critique, mais loin de là, c’est un avantage pour une église locale.  N’avoir que peu de force empêche l’église de s’appuyer sur sa propre puissance, mais de s’appuyer sur le Dieu Tout-Puissant.  Souvenons-nous de la réponse de Jésus à Paul lorsque celui-ci par trois fois demandait au Seigneur d’enlever l’écharde dans sa chair.  Le Seigneur lui a répondu « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans ta faiblesse. »  (2 Corinthiens 12.7-9).  Un autre passage nous amène à être humbles devant le Seigneur afin que Celui-ci nous élève (Jacques 4.10).

 

 Le Seigneur s’attend de nous à ce que nous lui offrions le peu que nous avons en demeurant dans l’attente de ce qu’il pourvoit lui-même à nos faiblesses.  Il s’attend à ce que nous lui donnions nos cinq pains et nos deux poissons pour nourrir une grande foule de plus de 5 000 hommes tout en se retrouvant à la fin avec 12 paniers remplis de pains et de poissons (Marc 6.37-44).  C’est par nos faiblesses qu’il témoigne de sa grandeur.  Pour Dieu rien n’est impossible (Matthieu 19.26).

 

Le témoignage de Philadelphie

 

 

L’église de Philadelphie a gardé la Parole du Seigneur, elle s’est soumise à Lui avec le désire de le glorifier en refusant de renier son nom malgré le monde idolâtre qui la persécutait.  C’est pourquoi le Seigneur voyant son obéissance la bénit en lui ouvrant une porte que personne ne peut fermer.

 

Au niveau prophétique, Philadelphie représente le temps des réveils des siècles derniers ou partout à travers le monde, l’Évangile a été prêché comme jamais.  Que ce soit en Chine avec le ministère de Hudson Taylor, en Amérique avec D. L. Moody, en Angleterre avec Spurgeon et bien d’autres en divers lieux.  Ce fut un temps ou le monde ne pouvait pas demeurer indifférent à la prédication de l’Évangile.

 

Le Seigneur a promis à l’église de Philadelphie de lui donner ceux de la synagogue de Satan.  L’expression « Synagogue de Satan » représente en réalité tous ceux qui ne connaissent pas le Seigneur, qui ne sont pas venus à sa connaissance.  Car chaque personne a le choix d’être soi avec Dieu ou d’être avec Satan.  Ne pas prendre position pour Christ s’est d’avoir choisi la synagogue de Satan, rien d’autre.  Mais voilà que le Seigneur accorde à Philadelphie le salut des incroyants qui se disaient religieux, mais qui ne connaissaient pas Dieu.

 

Ces gens seront attirés vers l’église de Philadelphie par un seul moyen : l’amour de Christ envers son Église.  Christ, par amour pour son Église s'est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau,  afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. (Éphésiens  5.25-27).  L’amour du Seigneur est un amour inconditionnel et juste, cet amour fait en sorte que celui qui le reçoit devienne meilleur et conforme à la ressemblance de son Sauveur.  C’est le genre d’amour que tout le monde devrait désirer.

 

L’église de Philadelphie, qui portant bien la signification de son nom « Amour fraternel », faisait en sorte que par l’amour que les croyants avaient les uns pour les autres les non-chrétiens furent attirés, car ils reconnaissent en eux l’amour de Christ. 

 

 

Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je  vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.  A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres.

 

Jean 13:34-35

  

 

Les promesses pour Philadelphie

 

L’obéissance à la Parole de Dieu amène chez le croyant la bénédiction.  Du fait que l’église de Philadelphie est demeurée fermement attachée à Dieu, elle se voit bénie par la protection du Seigneur durant l’heure de la tentation. Il est à noter que ne pas connaître d’épreuve n’est pas chrétien.  L’absence d’épreuve empêche la croissance du chrétien. Le mot traduit par tentation en grec est le mot « peirasmos » qui signifie mettre à l’épreuve, sollicité ou provoqué.

 

Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l'épreuve de votre foi produit la patience.

Jacques 1:2 -3

 

 

 L’Église actuelle connaît bien cette vérité qu’est l’heure de la tentation.  Nous sommes aujourd’hui dans le siècle de la tentation.  Avec la technologie et les communications, nous connaissons différentes formes de tentation qui sont amplifiées à comparer avec les croyants des siècles derniers.  La télévision, l’Internet et la moralité déclinante exposent l’Église à un combat spirituel dont ses prédécesseurs n’ont jamais pensé pouvoir connaître.  Mais pour ceux qui sont comme l’église de Philadelphie, ils ont la protection du Seigneur, n’est-ce pas encouragement!  Dans 1 Corinthiens 10:13 nous apprenons qu’aucune tentation ne nous est survenue, qui n’a été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que nous soyons tentés au-delà de nos forces; mais avec la tentation, il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que nous puissions la supporter.  C’est donc pour nous tout un encouragement.

 

De plus, sachant que l’heure des tentations est présente dans nos vies, c’est tout un réconfort que de voir le Seigneur dire de nouveau « Je viens bientôt ».  Tout chrétien sincère attend avec empressement ce jour ou notre Sauveur reviendra nous chercher pour nous prendre avec Lui dans la Jérusalem céleste.  Son retour marquera la fin des épreuves et des tentations.  Combien faut-il s’encourager à persévérer afin de ne pas perdre notre couronne.  Il est possible de perdre notre récompense au ciel, mais il n’est pas possible de perdre notre salut, car Christ lui-même a dit « Nul ne vous ravira de sa main » (Jean 10.28-29).

 

Les couronnes du croyant

 

  • Une première couronne disponible avant le retour de Christ est disponible pour répondre à l’appel du Seigneur pour faire l’œuvre d’évangélisation et de formation de disciples (Philippiens 4:1 et 1 Thess. 2:19).
  • La couronne de justice est réservée pour ceux qui auront aimé son avènement (2 Timothée 4:8).
  • La couronne de vie sera pour ceux qui auront supporté la tentation; (Jacques 1:12 et Apocalypse 2:10).
  • Vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire (1 Pierre 5:4).

 

 

Le Seigneur continu en affirmant qu’avec celui qui vaincra il fera une colonne dans le temple de son Dieu.  Souvenons-nous que Philadelphie fut une ville ayant connu de grandes secousses sismiques.  Une colonne signifie la stabilité et la fermeté. Dans une construction la colonne est le soutien de l’édifice.  C’est ici tout un réconfort pour le chrétien qui marche luttant devant un grand nombre de combats de tout genre.  Bientôt, avec le retour de Christ nous entrerons dans ce temps de paix.  Le royaume de Dieu ne peut pas être ébranlé (Hébreux 12.28). Ces concitoyens n’auront pas à craindre dans son parvis.

 

De Sion l'Éternel rugit, De Jérusalem il fait entendre sa voix; Les cieux et la terre sont ébranlés. Mais l'Éternel est un refuge pour son peuple, Un abri pour les enfants d'Israël.

 

Joel 3:16  

 

Le mot colonne est utilisé dans la Parole de Dieu pour qualifier également ceux qui enseignent d’une façon juste et véridique la Parole de Dieu.  Galates 2:9 dit que Jacques, Céphas et Jean étaient regardés comme des colonnes.  Il est également dit que l’Église est la colonne et l’appui de la vérité (1 Timothée 3:15). 

 

 

En terminant sa lettre, Jésus affirme que sur celui qui vaincra, il écrira le nom de son Dieu, et le nom de sa ville, de la nouvelle Jérusalem.  Ceci démontre que celui qui aura été étranger et voyageur sur la terre (1 Pierre 2.11), n’ayant jamais été chez lui sera enfin identifié comme faisant partie de la cité nouvelle céleste.

 

Mais notre cité à nous est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ.

Philippiens 3:20  

 

En conclusion

 

Nous avons pour conclure qu’a tiré profit de cette lettre du Seigneur à l’église de Philadelphie.

 

La première chose est l’amour fraternel, c’est probablement l’élément essentiel qui fait que cette assemblée n’a reçu aucun blâme du Seigneur.  La communion des saints fait en sorte que chacun se trouve béni par la présence de chaque don donné par l’Esprit à son Église.  Comme il est doux et agréable pour des frères d’être ensemble (Psaume 133.1).  Appliquons-nous donc à veiller à la communion fraternelle dans nos assemblées.

 

Un autre élément important de cette lettre est la dépendance de l’église locale envers son Sauveur, Philadelphie avait peu de puissance, elle en était consciente et cela l’obligeait à s’attendre à son Dieu Tout-Puissant.  Cela a fait en sorte que cette église représente prophétiquement une période de l’Église ou le témoignage de l’Évangile s’est répandu partout à travers le monde.  Soyons donc humbles et zélés pour Christ sachant qu’il bénira le peu que nous pouvons lui donner.

 

Finalement un autre point important de la marche de Philadelphie est sans l’ombre d’un doute l’attachement à la Parole de Dieu.  Par deux fois Christ affirme à cette église « Tu as gardé ma parole ».  De par ce moyen l’église s’est rendue agréable à Dieu.  Le psalmiste disait « Comment le jeune rendra son sentier pur ? En se dirigeant d’après ta parole »  (Psaume 119.9).  La Parole de Dieu nous purifie, elle nous mène dans la volonté de Dieu en nous montrant la vérité.

 

Nous avons reçu par cette lettre du Seigneur tout un modèle à suivre.  Encourageons donc à marcher selon le modèle de Philadelphie.  Et que Dieu use de grâce envers chacun de nous.

 

 

Sylvain Bigras

Actes2.42.net  est une gracieuseté de

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : logo toisuismoi.ca